Facebook et autres démons...

Publié le par Movaniel

Voilà un moment que j'entendais parler de "Facebook", moi le nouveau converti à l'hyper-communication informatique. Pourtant j'y avais encore jamais mis les doigts...
Mais, comme je suis d'un naturel curieux, j'ai voulu aller y faire un saut.
Je m'inscris donc sous un de mes pseudos, je donne une de mes adresses email sur un serveur commercial, histoire que les serveurs alternatifs que j'utilise soient pas bombardés de pub.
Jusque là j'avais essayé d'être prudent.

Et là je suis resté scotché : j'étais à peine á l'étape 1 de la création de mon compte que j'avais déja "3 amis" !!!
3 personnes que je connais bien, toutes inscrites sur "Facebook" et ayant donné la même adresse email pour leur inscription que celle depuis laquelle elles m'avaient écrit des messages...
Comme "Facebook" se permet d'aller voir dans ma boîte mail pour savoir qui m'a envoyé des messages, qu'est-ce qui garantit qu'il en lise pas le contenu ?

En ces temps de flicage généralisé et de folie sécuritaire la logique de "Facebook" m'a fait tomber le cul par terre.
C'est super tendance, jeune et cool. Le hic, c'est qu'on court pour aller se ficher soi-même, faire des liens consultables par tous avec les photos et adresses mails de gens qu'on fréquente, qui ont (j'imagine) donné toute une foule de renseignements sur eux et leur vie sans se faire prier.

Ah, qu'il était doux le bon vieux temps où on pouvait aller à la police pour dénoncer ses connaissances ! Au moins on avait quelques sueurs froides en entrant chez les flics ! Et on avait parfois la conscience qui nous travaillait un peu... Maintenant on peut faire tout ca avec le sourire, sans penser à mal et gratuitement en plus !

J'ai tout laissé en plan à l'étape 1, me disant qu'il était déjà trop tard et que j'étais fiché chez "Facebook".
Je pensais aux inculpés de la communauté de Tarnac. J'espère qu'aucun-e d'eux ou elles n'est inscrit-e sur "Facebook". Parce que sinon il va y avoir des milliers d'arrestations !

De temps en temps je pensais à mes blogs, à ce que j'y raconte, aux photos que j'y mets.
Je me dis que c'est un moindre mal (peut-être que je me trompe). Je mets rarement le nom des gens, ou alors sans photo. Et quand il y a des photos j'essaie de pas mettre de nom. Pour ce qui est des commentaires je demande aux gens d'écrire sous des pseudos. J'essaie de penser à eux, de concilier le côté exhibo-narcissique de tenir un blog avec la réalité politique actuelle : on est surveillé-e-s et prié-e-s d'être sages si on veux pas de problèmes.

Publié dans Coups de gueule

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M

Brrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr! Pourquoi ai-je tout-à-coup froid dans le dos?
L'Argentine


Répondre